Expo Photo 3017

La Croisée des Chemins 2017

Dans le cadre de
La croisée des chemins, les artistes Yu-Ting SU (Taïwan) et Fabrice COTINAT (France) ont été invités à réaliser une œuvre collective avec les habitants et des structures locales de La Souterraine, lors d'une résidence artistique de 8 mois, de février à septembre 2017.
Leur réponse est un film, tourné et réalisé in situ.
En écho à la célébration du millénaire de la ville, son titre est 3017.

Les photographies exposées sur les murs de la rue de Lavaud, présentent des personnages en costume, rôle d'enfants dans le film.
Le film a été l'occasion de rencontres et d'échanges avec les habitants, petits et grands.
Expérience d'un film sans acteur professionnel où tous les protagonistes sont des habitants qui ont abandonnés, le temps des prises de vue, leur quotidien, leur travail afin d'endosser un rôle et de partager une aventure.
Un film, sans dialogue, muet comme aux premiers temps du cinéma, porté par une bande son (d'enfer) élément essentiel du film.
Un film où les gens se sont rassemblés pour "jouer à être acteur".
Un film qui soutient des initiatives et des actions portées par une association qui défend la création culturelle, son partage avec les publics et sa diffusion, la MJC Centre Social prouve, avec le soutien de ses partenaires, sa volonté et ses capacités dans ce domaine.

VENEZ VOIR CE FILM !

Rendez-vous le
Jeudi 28 septembre 2017 pour la diffusion du film au cinéma EDEN de La Souterraine
puis à partir du 19 octobre à la Galerie La Vitrine Lac&s à Limoges lors d'une exposition qui retracera l'épopée de cette aventure.

L'équipe artistique et technique est composée de : Yu-Ting Su, Fabrice Cotinat, Axelle Terrier, Morgane Kabiry, Rémy Lesterle, Hisashi Shimizu, Antoine Lainé, Axel Girard et Rainier Lericolais.

À travers une investigation permanente des technologies contemporaines de création, ces artistes explorent ensemble de nouvelles opportunités narratives et des modes de récit alternatifs imprégnés de la survivance des mythes, contes et fables. Aussi bien dans une réappropriation des récits populaires que des légendes sacrées. Leur fabrique d’histoires et d’images questionne le sens avec toujours cette volonté de convoquer la parole, le langage, la transmission des idées, les formes et la poésie.

Ce projet est soutenu la Région Nouvelle Aquitaine, la Ville de la Souterraine, la DRAC, le programme Leader et les fonds européens, mais également par la galerie La Vitrine à Limoges, l'ENSA, école des beaux arts de Limoges, le garage des Oliviers - Ford - La Souterraine, les habitants de la Souterraine.

Document(s)